Articles avec le tag ‘immeuble’

L’ascensoriste sort les grands moyens !

Par Ophélie le 30 novembre 2010

C’est en dĂ©but de mois que les habitants de Strasbourg ont pu assister Ă  un formidable dĂ©ploiement de technologie !

En effet, dans le cadre de la loi SAE, les ascenseurs de la tour Valentin-Sorg (installĂ©s dans les annĂ©es 1960) devaient subir une très urgente rĂ©novation. C’est dans un souci de sĂ©curitĂ© dĂ» Ă  la configuration de l’immeuble (notamment Ă  cause de ses escaliers Ă©troits …) qu’il a fallu dĂ©velopper des moyens extraordinaires pour mener Ă  bien les opĂ©rations.

Le 7 novembre Ă  7h45 du matin, une grue de 70m de hauteur arrive en plein centre ville pour intervenir sur un immeuble de 15 Ă©tages s’Ă©levant Ă  50m du niveau de la rue : une rĂ©novation qui n’est pas passĂ©e inaperçue ! Elle a ensuite effectuĂ© une quinzaine d’aller-retour vers le toit pour monter le matĂ©riel neuf et descendre une partie du matĂ©riel vetuste.

La sociĂ©tĂ© Est Ascenseurs, Ă  la tĂŞte des opĂ©rations, a pu rĂ©aliser une Ă©conomie de temps significative (3 jours) mais surtout Ă©liminer tout risque important d’accidents pour ses collaborateurs. Les manoeuvres ont cessĂ© en dĂ©but d’après-midi et la rue du Jeu-des-Enfants, rĂ©quisitionnĂ©e pour l’occasion, a pu ĂŞtre libĂ©rĂ©e. Mais les habitants de Strasbourg, qui ont mĂŞme pris la grue en photo, retiendront certainement la formidable Ă©nergie dĂ©ployĂ©e au service de leur sĂ©curitĂ© et de celle de leurs ascensoristes.

Car comme le disait Einstein, « l’Homme et sa sĂ©curitĂ© doivent constituer la première prĂ©occupation de toute aventure technologique »

Le paternoster: l’ascenseur historique !

Par VĂ©ronique le 5 novembre 2010

Un paternoster se compose d’une chaîne de cabines ouvertes dans lesquelles les passagers montent ou descendent sans que l’ascenseur ne s’arrête.

Une fois arrivĂ©e en haut de la chaĂ®ne, chaque cabine redescend jusqu’en bas pour reprendre son ascension, sans fin dans un mouvement assez lent.

Le nom des paternoster vient de la prière le Notre Père qui s’effectue sur un chapelet. C’est l’analogie avec le chapelet qui a donnĂ© le nom.

InventĂ©s en Angleterre en 1884 ils se sont rĂ©pandus dans toute l’Europe. Leur succès Ă©tait dĂ» Ă  l’origine au fait qu’ils transportaient plus de personnes par unitĂ© de temps que les ascenseurs classiques.

Ces ascenseurs ont donnĂ© lieu Ă©galement Ă  une lĂ©gende urbaine assez piquante. En effet, que se passe-t-il dans la cabine lorsqu’elle arrive tout en haut du chapelet ? Se retourne-t-elle pour repartir dans l’autre sens ? Va-t-on ĂŞtre Ă©crasĂ© ou pris dans les engrenages de l’engin ?

En fait, les cabines du paternoster ne se retournent jamais. Elles sont indĂ©pendantes les unes des autres, reliĂ©es Ă  deux chaĂ®nes qui parcourent l’immeuble sur toute sa hauteur. Les chaĂ®nes sont disposĂ©es de façon Ă  ce que la cabine soit toujours maintenue verticale, soit l’une devant et l’autre derrière fixĂ©e au deux arĂŞtes opposĂ©es de la cabine. ArrivĂ©e en haut de l’immeuble, une cabine montante translatera avant de redescendre.

Aujourd’hui, il est très rare de trouver encore des appareils de ce type en service, ils ont disparu pour plusieurs raisons :

  • La vitesse des paternoster est limitĂ©e car il faut que les passagers puissent descendre. Ă€ l’inverse, les ascenseurs classiques ont vu leur vitesse fortement augmenter, faisant perdre aux paternoster leur avantage historique.
  • le risque d’accident est beaucoup plus Ă©levĂ©. Ces appareils ne rĂ©pondent ni Ă  la Directive ascenseurs, ni Ă  la Directive machines

Il y a cependant une tendance dans certains pays Ă  conserver des Paternoster en tant que monuments historiques.

Bien plus qu’un moyen de transport

Par admin le 21 juillet 2010

En 2050, nous serons de l’ordre de 9 milliards d’habitants sur la planète et à 80% dans les villes.

Imaginez un instant que l’ascenseur n’ait pas été inventé… À quoi ressemblerait notre planète ? Des maisons, des immeubles bas à perte de vue. Du béton, des briques, des parpaings et pratiquement plus d’espaces verts, de champs, de forêts, etc.

Heureusement pour nous, l’ascenseur moderne a été inventé dès 1853.

C’est en effet, à cette date que le transport vertical de personnes est rendu possible grâce à l’invention du parachute. C’est également à partir de cette date que la course à l’innovation permettant d’aller toujours plus vite et surtout plus haut est lancée. L’architecture peut alors se penser en hauteur. La tour Burj Khalifa à Dubai en est un très bon exemple. Haute de 828m, elle est équipée de 57 ascenseurs dont les 2 plus rapides du monde avec une vitesse de 18m par seconde.

Des gratte-ciels américains du tournant des XIXe et XXe siècles aux Grands Hôtels du 1er tiers du XXe siècle, l’ascenseur est un objet de luxe (décor luxueux des cabines) utilisé par une élite.

Il faut attendre l’après-guerre et plus particulièrement les années 60 pour que ce moyen de transport se démocratise. En effet, le boom de la construction de ces années là généralise l’installation de l’ascenseur (cf code de l’urbanisme). Cet équipement est alors banalisé : esthétique simple, utilisation quotidienne.
Parfaitement adapté à l’évolution démographique, l’ascenseur est aujourd’hui, un facteur d’intégration, d’autonomie et de mobilité sous toutes ses formes. Il constitue un axe de vie dans un immeuble. Lieu de rencontre et d’échange, lien entre les habitants, il permet aux personnes âgées de plus en plus nombreuses et aux personnes à mobilité réduite de rester vivre chez elles.

L’ascenseur est bien plus qu’un moyen de transport…. C’est un compagnon indispensable de notre vie moderne.

Fédération des ascenseurs

La Fédération des Ascenseurs est un syndicat professionnel qui regroupe plus de 100 entreprises soit plus de 90% de la profession. Son rôle est ...
Chargement Chargement
  • galerie

    Get the Flash Player to see the slideshow.