Dagobert et sa maîtresse Monica

Par Ophélie le 15 novembre 2010

Dans l’ascenseur j’ai rencontré Monica et son chien Dagobert dans un immeuble parisien du 17ème arrondissement. Je me présente à elle et c’est avec un peu de méfiance qu’elle accepte de me recevoir dans son très bel appartement  du 5ème étage.

« Désirez-vous un peu de thé ? ». C’est une offre qui ne se refuse pas …

« C’est du thé Japonais, je vous préviens c’est un peu spécial ». La curiosité l’emporte, il faut absolument que je goûte ça !

Le temps que l’infusion prenne, elle m’apprend qu’elle détient une société de production de documentaire audiovisuel avec son mari et que cela fait 10 ans qu’ils habitent le quartier. Lorsque je lui demande si elle utilise l’ascenseur régulièrement elle me répond qu’elle l’utilise chaque jour pour se rendre chez elle mais qu’autant que possible elle s’oblige à descendre par les escaliers : « On fait davantage d’exercice en descendant qu’en y montant puisqu’il s’agit de retenir le corps (qui par le jeu de la gravité part en avant). Si les gens s’habituaient à ne pas utiliser l’ascenseur systématiquement, il y aurait certainement moins de problèmes de santé ».

Lorsque je prends l’initiative de nous servir, elle me confie qu’elle ne se sent pas spécialement en sécurité dans les ascenseurs intégralement clos, contrairement au bel ouvrage en fer forgé qu’un peu plus tôt nous avions partagé. Mais elle admet volontiers que depuis la récente mise aux normes sécuritaires l’ascenseur tombe rarement en panne.

Selon vous, l’ascenseur est il synonyme de lien social ?

« Plutôt de gêne sociale ! » me lance t-elle dans un sourire. « En effet on ne sait jamais quoi dire durant le voyage ni quelle attitude adopter ». Mis à part ses voisins du 5ème et 6ème étages qu’elle est ravie de croiser, elle redoute l’ascension avec certaines personnes qui parfois se laisse aller à uriner dans l’appareil par des nuits trop arrosées …

Durant notre entretien je ne peux m’empêcher de parcourir du regard ses immenses étagères peuplées d’innombrables chefs d’œuvres cinématographiques et lui demande enfin si elle a en tête une scène mythique qui se déroule dans un ascenseur. Elle se remémore alors le film qu’elle avait vu la veille : Qu’est ce que j’ai fait pour mériter ça ? (1984) de Pedro Almodovar où une petite fille pourvue de pouvoirs magiques arrête systématiquement l’ascenseur d’un seul regard au cour de son ascension pour se venger de ses voisins médisants. Une scène délicieuse qui nous avait échappée …

Après avoir terminé d’une ultime gorgée ma tasse, je la remercie du temps qu’elle m’a accordé ainsi que du thé qui fût pour moi une belle découverte. Et comme pour faire travailler le peu de muscles qui me compose je décide de redescendre par les escaliers …

Si vous décidiez, dans un soucis d’économie d’énergie, de ne faire qu’un trajet sur deux en ascenseur, est-il selon vous préférable de l’utiliser pour la montée ou pour la descente ?

Partager cet article :
  • Facebook
  • Twitter
  • Envoyer cet article par Email !
  • Fuzz
  • Live
  • Scoopeo
  • Tapemoi
  • Viadeo
  • Wikio FR
  • Yahoo! Buzz

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 réponses à “Dagobert et sa maîtresse Monica”

  • GONDARD dit :

    Je trouve cet article plutôt interessant ! et je comprends que cette femme ait peur dans les ascensseurs complétement clos car c’est aussi mon cas. Je n’imagine pas une seule minute monter dans ces grands bulding Américain ou les étages se comptent par dizaines et ou la panne de courant m’inquiète pour le peu !
    Et pour répondre à la question pertinente d’Ophélie : moi ce serait plutôt pour monter que je préfèrerai uiliser les escaliers ………. Un peu de musculation des cuisses et des mollets ça peut être sympa !!

  • sylviane dit :

    Sympa et marrant.Très bien écrit et ça change un peu du routinier !
    Pour répondre à Ophélie je préfère prendre l’ascenseur en montant surtout avec des courses plein les bras ! Mais je crois qu’en fonction de l’étage et de l’age, je le prendrais volontier en montant et en descendant ! même si ça fait de la muscu et pourrait éviter de payer un prix fou dans les salles de gym !!!!
    En tout cas continue Ophélie , j’irai voir régulièrement sur ce blog si tu nous concoctes d’autres histoires intéressantes…et à partir d’aujourd’hui je ne regarderai plus les ascenseurs du même oeil !

  • MARIN dit :

    C’est en cherchant les textes sur la mise aux normes que je suis tombé sur ce petit texte tout en fraicheur et spontanéité. Je remarque qu’un utilisateur, avouant sa phobie du contact avec l’autre, allant jusq’a affirmer que l’ascenseur est « une gène sociale » et qui limite ses relations de voisinage, a invité une inconnue à prendre le thé. Bravo donc pour le choix de vos collaborateurs. Encouragement pour votre action de com. sur assenseurs lien social et merci pour le lien qui m’a apporté rapidement la réponse à mes questions. ST Roux et ST Combalusier, donnez nous une bonne assension au quotidien. APM

  • Danièle dit :

    L’ascenseur au quotidien….voilà un sujet qui ne laisse pas les parisiens indifférents.En effet, j’aime prendre l’ascenseur et n’ai aucune crainte d’y rencontrer des personnes indésirables…Bien au contraire.
    Lieu idéal pour engager même que quelques minutes la conversation matinale, sur la pluie, le vent qu’il fait ou la nécessité de mettre une écharpe!!
    Lieu pour rencontrer ses voisins connus ou moins connus, pour afficher le jour et l’heure du relevé des compteurs d’eau ou encore pour s’excuser en prévenant que samedi soir on fêtera un anniversaire au 6ième étage et qu’il y aura sans doute un peu plus de bruit que d’habitude…
    Car dans cet immeuble, pas d’extravagance .Mais l’ascenseur toujours présent et en bon état de fonctionnement fait partie du paysage.
    J’ai bien aimé l’interview de Monica et le coté « frais » de l’échange avec la blogeuse qui tranche avec le style habituel sur la question.
    Lieu de courtoisie,voire de sociabilité je ne prends jamais les escaliers et préfère patienter
    quelques minutes si besoin!!!Tout le monde n’est pas sportive comme Monica….
    Au plaisir de se retrouver dans l’ascenseur!!!!!!!
    A bientôt

Laisser un commentaire

La Fédération des Ascenseurs est un syndicat professionnel qui regroupe plus de 100 entreprises soit plus de 90% de la profession. Son rôle est ...
Chargement Chargement
  • galerie

    Get the Flash Player to see the slideshow.