Archive pour la catégorie ‘Le saviez-vous’

Le paternoster: l’ascenseur historique !

Par Véronique le 5 novembre 2010

Un paternoster se compose d’une chaîne de cabines ouvertes dans lesquelles les passagers montent ou descendent sans que l’ascenseur ne s’arrête.

Une fois arrivée en haut de la chaîne, chaque cabine redescend jusqu’en bas pour reprendre son ascension, sans fin dans un mouvement assez lent.

Le nom des paternoster vient de la prière le Notre Père qui s’effectue sur un chapelet. C’est l’analogie avec le chapelet qui a donné le nom.

Inventés en Angleterre en 1884 ils se sont répandus dans toute l’Europe. Leur succès était dû à l’origine au fait qu’ils transportaient plus de personnes par unité de temps que les ascenseurs classiques.

Ces ascenseurs ont donné lieu également à une légende urbaine assez piquante. En effet, que se passe-t-il dans la cabine lorsqu’elle arrive tout en haut du chapelet ? Se retourne-t-elle pour repartir dans l’autre sens ? Va-t-on être écrasé ou pris dans les engrenages de l’engin ?

En fait, les cabines du paternoster ne se retournent jamais. Elles sont indépendantes les unes des autres, reliées à deux chaînes qui parcourent l’immeuble sur toute sa hauteur. Les chaînes sont disposées de façon à ce que la cabine soit toujours maintenue verticale, soit l’une devant et l’autre derrière fixée au deux arêtes opposées de la cabine. Arrivée en haut de l’immeuble, une cabine montante translatera avant de redescendre.

Aujourd’hui, il est très rare de trouver encore des appareils de ce type en service, ils ont disparu pour plusieurs raisons :

  • La vitesse des paternoster est limitée car il faut que les passagers puissent descendre. À l’inverse, les ascenseurs classiques ont vu leur vitesse fortement augmenter, faisant perdre aux paternoster leur avantage historique.
  • le risque d’accident est beaucoup plus élevé. Ces appareils ne répondent ni à la Directive ascenseurs, ni à la Directive machines

Il y a cependant une tendance dans certains pays à conserver des Paternoster en tant que monuments historiques.

L’ascenseur passe au numérique

Par Glenn le 30 septembre 2010

Les réseaux sociaux s’invitent dans l’ascenseur

En effet, si vous aviez l’habitude de regarder vos pieds dans l’ascenseur, vous allez peut-être changer d’avis grâce à une innovation mondiale : l’ascenseur numérique.

Doté d’un écran plat, il permet enfin de communiquer entre voisins, d’être informé des promotions de commerçants du quartier et d’échanger des services entre locataires. Mise en place à Alfortville, cette initiative a pour objectif d’améliorer les liens sociaux parfois fragiles et d’optimiser la circulation des informations nécessaires au bon fonctionnement de la vie d’un immeuble.

Constamment relié à internet, l’écran permet de consulter les différentes rubriques qui présentent :

  • les échanges de services proposés par les voisins entre eux.
  • les messages des bailleurs auprès des locataires.
  • les dates des prochaines visites d’entretien, le bon usage de l’ascenseur, les offres d’emploi …
  • les offres des commerçants situés à moins de 500 mètres de l’immeuble.

Dans l’ascenseur, aucun moyen d’intervenir, l’alimentation de ces rubriques se fait via le réseau social Ma-Résidence.fr.

Dans un monde où les réseaux sociaux donnent le ton, l’ascenseur devient un lieu d’échange et reste en phase avec son époque

Tout savoir sur la modernisation

Par Glenn le 17 août 2010

Travaux obligatoires

La première phase des mises en sécurité obligatoires  a été prolongée jusqu’au 31 décembre 2010.

Mise en oeuvre

Les ascenseurs en service pourront être concernés par une ou plusieurs des 17 mesures obligatoires de mise en sécurité, en fonction de leur technologie, de leur âge, de leur utilisation, et aussi des éventuelles modernisations dont ils auront déjà fait l’objet.

Le propriétaire de l’ascenseur aura donc intérêt à examiner les points suivants préalablement aux décisions qu’il aura à prendre :

  • situation de l’appareil au regard des différentes mesures à mettre en oeuvre : leur nombre, ce qu’elles impliquent comme opérations techniques (on pourra se référer à cet égard à la norme NF P82-212 ou 312 de novembre 2005 qui indique les différentes opérations à effectuer en fonction de chaque type de modification ou transformation de l’installation) ;
  • impact des différentes solutions possibles sur l’amélioration de la sécurité, des fonctionnalités, de la fiabilité futures de l’appareil, ainsi que sur les conditions et le coût d’exploitation ;
  • éventuellement critères de confort et d’esthétique.

A cet effet le propriétaire pourra faire effectuer un diagnostique technique préalable, qui aura pour but de lui donner des éléments d’information sur les différents points évoqués ci-dessus et de l’éclairer dans ses choix, avec l’aide d’un professionnel.

Pour plus d’information sur la modernisation

Tout sur la maintenance d’ascenseur

Par Glenn le 10 août 2010

Vous avez le souci de disposer et/ou de mettre à disposition de l’ensemble des usagers, un ascenseur sûr, fiable et toujours disponible, dans le respect de la règlementation en vigueur.

La maintenance

Le propriétaire a une obligation d’entretien, et s’il s’adresse à une entreprise spécialisée un contrat d’entretien écrit est obligatoire.
Ce contrat d’entretien doit comprendre les clauses minimales prévues par la réglementation, incluant notamment l’assistance aux personnes bloquées dans l’ascenseur.
Une clause optionnelle concernant la réparation ou le remplacement de pièces importantes de l’ascenseur peut être ajoutée au contrat (contrat étendu).

Le contrôle technique périodique

Pour effectuer ce contrôle technique, obligatoire tous les 5 ans, le propriétaire doit impérativement faire appel à un contrôleur technique relevant de l’une des 4 catégories autorisées.

Pour plus d’informations sur les obligations de maintenance

Consultez la liste des entreprises

Tout sur la création en immeuble existant

Par Glenn le 3 août 2010

Création en immeubles existants

Créer un ascenseur dans un immeuble existant qui en est dépourvu, c’est :

  • favoriser l’accès à l’immeuble (tout handicap) et le maintien dans le logement (personnes âgées)
  • valoriser l’immeuble qui est rendu apte à satisfaire les exigences de la vie citadine moderne.

Il faut tenir compte de plusieurs élèments :

  • Le choix technique : La place disponible et le service envisagé orienteront également le choix du type d’ascenseur : hydraulique, électrique (avec ou sans contrepoids), avec ou sans local de machine. Pour plus d’infos cliquez ici
  • La fiscalité : La fourniture de l’ascenseur et son montage sont soumis à la TVA au taux normal ; les travaux annexes (découpe de l’escalier, construction d’une gaine ou d’un pylône, peinture, raccordements divers) peuvent bénéficier de la TVA au taux réduit s’ils sont facturés distinctement et si les conditions liées au bâtiment sont à ce jour réunies (immeuble de plus de 2 ans affecté à 50 % au moins à un usage d’habitation).Pour plus d’infos cliquez ici
  • la décision en copropriété : il vous faut associer les membres du conseil syndical aux démarches et rendez-vous, consulter plusieurs sociétés d’ascenseurs et demander à visiter des appareils similaires aux projets soumis, dresser un comparatif des propositions à partir des plans et chiffrages fournis. Il faut s’assurer de la conformité du projet à la vie dans l’immeuble, de la capacité et de la vitesse de l’ascenseur suffisantes, du confort des passagers et de l’accessibilité. Enfin il faut prévoir les clés de répartition des coûts d’installation, de fonctionnement, d’entretien et de réparation. Pour plus d’infos cliquez ici
La Fédération des Ascenseurs est un syndicat professionnel qui regroupe plus de 100 entreprises soit plus de 90% de la profession. Son rôle est ...
Chargement Chargement
  • galerie

    Get the Flash Player to see the slideshow.