Ascenseur obscur pour Louis Vuitton

Par Véronique le 15 mai 2012

Cela faisait un bon moment que nous souhaitions consacrer un billet sur l’ascenseur obscur d’Olafur ELIASSON, installé à l’espace culturel Louis Vuitton.

L’espace culturel Vuitton, situé au sommet de la boutique des Champs-Elysées, propose des expositions thématiques (en ce moment se tient l’exposition Autobiographies qui vise à conjuguer des propositions, émanant d’artistes de sensibilités, cultures et générations diversifiées, dont le dénominateur commun est de s’articuler autour de la question autobiographique).

Mais pour y accéder, seul l’ascenseur peut nous y conduire. Celui-ci est bien caché, camouflé au pied d’une immense paroi en miroirs qui confirme l’impression de labyrinthe géant que donne la boutique Vuitton.

Et c’est là qu’intervient l’imaginaire d’Olafur et son travail sur La perte des sens, pour marquer la transition entre l’agitation de la boutique et le calme de l’espace culturel.

Une fois l’ascenseur appelé, il faut attendre quelques minutes pour que les portes s’ouvrent et laissent apparaître une cabine toute noire, à peine éclairée par une lumière discrète. L’hôtesse nous invite à y entrer et nous demande :

« C’est la première fois que vous venez à l’Espace Culturel Vuitton ?

Oui.

- Eh bien, vous venez d’entrer dans une première œuvre d’art, un ascenseur imaginé par Olafur ELIASSON, et conçu de toutes pièces par Jean-Philippe THOMÉ. Les deux hommes  ont souhaité plonger les visiteurs dans l’obscurité totale le temps du voyage jusqu’à l’exposition ».

La porte se ferme, et à l’aide d’une télécommande, l’hôtesse éteint la lumière et enclenche le mouvement de l’ascenseur.

Aucune idée du nombre d’étages parcourus, ni même de la durée du voyage. Une fois l’expérience commencée, dans le noir complet, nous perdons toute notion de l’espace et du temps.

Le sol et les parois de l’ascenseur sont « molletonnés », de sorte que l’équilibre soit toujours un peu perturbé. L’ouïe aussi est titillée puisque aucun  bruit du déplacement ne parvient jusqu’à nous. Il est très difficile de décrire précisément ce qu’il se passe dans cette œuvre : ce n’est rien d’autre qu’une expérience sensorielle, certes, mais qui ne se raconte pas, elle se vit …

L’œuvre que nous proposent ses créateurs n’est pas la cabine d’ascenseur plongée dans l’obscurité elle-même mais bien l’expérience qui en découle.

Nous vous recommandons vivement de faire un crochet par la boutique Vuitton. L’expérience vaut bien un léger détour ….

Partager cet article :
  • Facebook
  • Twitter
  • Envoyer cet article par Email !
  • Fuzz
  • Live
  • Scoopeo
  • Tapemoi
  • Viadeo
  • Wikio FR
  • Yahoo! Buzz

Tags : , , , , ,

Laisser un commentaire

La Fédération des Ascenseurs est un syndicat professionnel qui regroupe plus de 100 entreprises soit plus de 90% de la profession. Son rôle est ...
Chargement Chargement
  • galerie

    Get the Flash Player to see the slideshow.